Votre panier est vide  Votre compte

Dsc00211 copie  

Un brin d'Osier, Un brin d'Idées...

A l’origine, une rencontre, un moment, une envie de retrouver des têtes de taureaux en osier croisées dans de très anciens mas d’Espagne et plus particulièrement à Ibiza.

Rien n’y fait, les brocantes d’Espagne, du Portugal ou du sud de la France ne présentent jamais l’objet tant convoité.

Une seule idée s’impose : recréer le design et faire fabriquer par des vanniers ces objets marqueurs du passé.

Ce sont les débuts de Un brin d’osier, un brin d’idées ayant pour concept le design d’objets en osier à vocation décorative.

Olivier Cajan y consacra quelques années au lancement.

La tête de taureau en osier ou rotin reste la référence centrale d’une gamme comportant d’autres animaux (cigale, ane, cerf, ...) mais aussi de plus petites pièces pour des décors de noël ou de table (étoiles, anges, sapins…).

La création de la tête de taureau fut complètement revue: modèle épuré, épreuves en argile, sculptures en bois puis nombreux essais en osier ou rotin selon tailles et formes différentes. 

 

Matières naturelles

L'osier
Véritable matière première de la vannerie, l'osier provient de jeunes pousses du saule, arbre situé dans des lieux très irrigués. Une seule coupe annuelle, hivernale et au ras du sol, permet de récolter de longues tiges rassemblées en bottes de 1m à 2.5 m, de seulement quelques centimètres d'épaisseur. Avant de croiser les mains habiles des vanniers, ces tiges doivent être immergées plusieurs heures ou jours pour leur donner toute la souplesse requise par ce travail manuel minutieux.

Le rotin
Le rotin provient d'une plante grimpante d'Asie du sud-est, le rotang. Sa reproduction est quasi illimitée puisque liée à l'importante humidité des forêts tropicales. Il se développe en poussant jusqu'à la cime d'immenses arbres de plusieurs dizaines de mètres.

Le coeur du rotang est coupé en cylindres de différents diamètres (brins de 1 à 5 mm) permettant d'obtenir un matériau naturel (moëlle de rotin) prêt à être tressé.

Son aspect est naturellement blanc et se patine vers une couleur ambre avec les années. Le fumage ou autre colorant permet de lui donner des teintes très variables en fonction des besoins. 

 

Histoire

L'artisanat ancestral qui s'est développé autour de la vannerie avait pour but de confectionner différents contenants tels paniers, plateaux ou corbeilles à vendange....

A Vallabrègues (Provence), connu à la fin du 19ième siècle grâce à Vincent, le vannier amoureux de Mireille (opéra de Frédéric Mistral), la vannerie fut une activité de premier plan. L'importante production de paniers et corbeilles destinés au monde agricole lui permettait de prétendre au nom de capitale française de la vannerie.

En Espagne et au Portugal, sont apparues au début du 20ième siècle, des «initiatives» plus diversifiées à des fins moins usuelles et aux tendances plus décoratives (sacs et cabas pour dames, décors muraux....). Les matières naturelles utilisées (joncs, pailles, arbres sauvages...) ontpermis l'obtention de nombres d'objets dont la reproduction d'animaux et plus particulièrement la tête d'un animal emblématique pour ces pays : Le Taureau.

                                                                                                                         Taureaux Classiques

 

Un Brin d'Osier, Un Brin d'Idées...

Banniere